Définition

Les acouphènes sont un dysfonctionnement auditif qui se manifeste par divers bruits non liés à un son généré par une vibration d’origine extérieure à l’organisme et inaudible par l’entourage.

Les symptômes

Le son perçu peut ressembler à des bourdonnements, des sifflements, des chuintements, des grésillements ou des tintements d’intensité, de durée et de modulation variables, ressentis dans le crâne ou dans l’oreille, d’un seul côté ou des deux. Ces bruits internes peuvent à la longue devenir intolérables. On estime que de 10 % à 15 % de la population souffre d’acouphènes. Il n’existe pas à l’heure actuelle de traitement curatif.

Les causes

    • L’exposition excessive au bruit en milieu professionnel ou chez les jeunes qui écoutent de la musique trop fort en est une première cause reconnue.
    • Le vieillissement est une cause importante de détérioration des fins mécanismes de l’audition, ce qui peut provoquer chez certaines personnes l’apparition d’acouphènes et de surdité.

Certaines maladies peuvent causer des acouphènes puisqu’elles affectent le système auditif:

    • l’otite de l’oreille moyenne, des infections de l’oreille interne ou des sinus.
    • la maladie de Paget : les os du crâne, du bassin, de la clavicule et des jambes s’épaississent, s’affaiblissent et se déforment.
    • la maladie de Ménière : l’augmentation de la pression de l’endolymphe dans le labyrinthe de l’oreille entraîne des vertiges.
    • Une blessure à la tête (comme un traumatisme crânien) ou au cou (entorse cervicale, etc.)
    • Un mauvais alignement de l’articulation temporo-mandibulaire (permet mouvements de la mâchoire)
    • Les maladies touchant les vaisseaux sanguins  (acouphènes dits pulsatiles)
    • L’usage de certains médicaments, lorsqu’ils sont pris à long terme et à hautes doses peut causer des acouphènes : trithérapie, bétabloquants, quinine, acide acétylsalicylique (comme l’Aspirine®), anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l’ibuprofène, certains diurétiques, divers médicaments utilisés en chimiothérapie et certains antibiotiques.

Les bienfaits de la réflexologie

En agissant sur le système lymphatique (évacuation des déchets cellulaires), les cervicales et les muscles du cou (pour les causes mécaniques) ainsi que sur l’oreille moyenne et interne, la réflexologie plantaire apporte souvent une amélioration voire une disparition des symptômes, surtout dans les cas de sifflements.

Les effets de la réflexologie seront d’autant plus efficaces que l’acouphène sera traité tôt.